Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
News

Riot Games un an après : mon bilan

  • By Angela Roseboro, Chief Diversity Officer
  • 19/08/2019

À nos joueurs, amis et fans,

 

Cela fait maintenant six mois que j'ai rejoint Riot Games, et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'a pas été un long fleuve tranquille. Rejoindre une entreprise en plein bouleversement de sa hiérarchie, avec une croissance exponentielle et une nouvelle organisation, n'est jamais une chose facile. Et lorsque cela se fait publiquement, c'est encore plus difficile.

 

Avant tout cela, lorsque j'envisageais de rejoindre Riot Games, mes amis et collègues m'ont demandé pourquoi j'aurais envie de me lancer dans une telle aventure. À l'époque, les démêlés de l'entreprise avec la justice étaient publics, et tout semblait indiquer un terrain glissant. Mais je ne suis pas du genre à reculer face à un défi, alors j'ai passé un premier entretien, peut-être par pure curiosité au début. Après avoir lu le tristement célèbre article sur Kotaku, je savais que Riot se trouvait à un moment charnière où il fallait agir. Je me demandais vraiment quelle direction Riot avait envie de prendre.

 

Tout le processus d'enquête a duré quatre mois particulièrement intenses. La plupart du temps, j'avais des conversations sincères avec les dirigeants de Riot, pendant lesquelles ils jouaient cartes sur table avec moi. L'objectif était de déterminer si je trouverais ma place, et si j'étais la personne dont ils avaient besoin. Très rapidement, j'ai compris l'intégrité de l'entreprise à laquelle j'avais affaire. Pendant ce temps, j'ai pu saisir leurs motivations, leur vision, et leur volonté sincère de faire de Riot un endroit dont tout le monde pourrait être fier. Grâce à toutes ces conversations, j'ai pu voir le cœur de Riot, et je fus séduite. Même si l'entreprise avait été quelque peu érodée avant mon arrivée, je savais qu'elle était prête pour une transformation. Je l'étais moi aussi, et j'avais hâte de leur montrer le chemin.

 

Peu de temps après avoir rejoint Riot, j'ai participé à ma première grande réunion, pendant laquelle j'ai demandé aux Rioters de me laisser 90 jours. J'avais besoin de temps pour discuter avec eux en face à face, et pour revisiter nos systèmes et processus. Mon objectif n'était pas uniquement de créer une vision unique qui servirait de pierre angulaire à nos travaux pour la diversité et l'inclusion, je voulais aussi construire une base solide pour un plan d'action sur plusieurs années, avec des éléments concrets, des responsabilités et des données pour évaluer notre progression. 

 

En écoutant les histoires et les impressions des Rioters, il était clair que les six derniers mois avaient eu un sérieux impact sur l'entreprise. Les Rioters étaient blessés, et les conversations étaient parfois houleuses. La tension était palpable. Mais malgré tout ça, les Rioters ont toujours aimé leur entreprise, et ils voulaient faire mieux, c'est ce qu'ils me demandaient. Avec cette idée en tête, et en écoutant la voix des véritables Rioters, nous avons créé notre vision d'avenir et notre projet pour la diversité et l'inclusion, que nous avons partagé avec les Rioters la semaine dernière.

 

 

Une année de progrès concrets

 

L'article original de Kotaku a été publié il y a exactement un an, et il aura permis aux Rioters de s'unir autour d'un objectif commun : celui de faire évoluer la culture de leur entreprise. En seulement un an, nous avons fait des progrès énormes. J'aimerais prendre un instant pour reconnaître le travail et le dévouement de toutes nos équipes. La progression en termes de diversité et d'inclusion (D&I) vise à opérer un changement radical, pas à « cocher des cases ». La passion et l'engagement des Rioters tout au long de l'année ont été incroyables. Nous avons fait un travail extraordinaire qui servira de base pour tous nos futurs projets.

 

Alors qu'avons-nous fait exactement ?

 

Nous avons fait appel à des experts

 

  • Frances Frei, experte renommée dans les domaines de la diversité, de l'inclusion et de la culture d'entreprise, a rejoint Riot Games pour nous donner de précieux conseils et nous aider à atteindre nos objectifs.
  • Youngme Moon a rejoint la direction de Riot et mis en place un comité dont le seul but est d'assurer la D&I chez Riot.

 

Nous avons agrandi notre équipe de direction

 

  • Sous la tutelle de notre directeur général, Nicolo Laurent, l'équipe de direction est composée des principaux dirigeants de nos objectifs stratégiques. 28 % de l'équipe sont des femmes, et les personnes issues de minorités représentent 45 % de l'équipe.
  • Nous avons assignée Emily Winkle au poste de responsable humanitaire. Emily et moi-même sommes toutes les deux membres de l'équipe de direction exécutive.
  • Nous avons lancé une liste d'initiatives concernant la diversité, pour améliorer la représentation des femmes et des minorités sous-représentées dans les processus de recrutement au niveau de la direction et au-dessus. Il faut savoir que le responsable humanitaire et le responsable de la diversité participent aux entretiens de tous les candidats à la direction.
  • Les femmes sont à l'origine d'initiatives phares pour Riot, comme le Riot Platform Group, League of Legends, le département artistique et certains de nos plus gros projets encore en développement !

 

Nous avons facilité les partenariats externes pour préparer nos collaborateurs de demain

 

  • La semaine dernière, nous avons organisé une cérémonie de remise de prix, à l'occasion de notre premier programme d'immersion estival, le Girls Who Code.
  • Nous avons rejoint la Melinda Gates’ Reboot Representation Coalition, dont l'objectif est de doubler le nombre de femmes de couleur diplômées en sciences informatiques d'ici 2025 aux États-Unis.
  • Nous avons élargi nos horizons en nous associant à l'Université de Hampton et à Anita Borg pour améliorer la représentation de nos stagiaires et candidats (en 2019, 33 % de nos stagiaires sont des femmes).

 

Nous avons infusé notre politique de D&I à nos systèmes et employés

 

  • Nous avons peaufiné notre processus de compensation et mené une analyse approfondie des différences salariales. Nous continuerons de travailler sur ces aspects régulièrement pour maintenir l'équité, et nous effectuerons tous les ajustements nécessaires si besoin.
  • Nous avons recruté une responsable des bénéfices et des compensations : Hollie Downs a plus de dix années d'expérience dans le développement, la mise en place et l'évaluation des stratégies et des solutions liées aux compensations.
  • Nous avons revu chaque aspect de notre processus de recrutement (la manière dont nous publions les nouvelles positions, les stratégies de recrutement, les offres d'emploi, les panels de recrutement) afin de pouvoir attirer des talents aux origines et aux perspectives diverses.
    • Mise en place un processus pour vérifier les offres d'emploi, afin qu'elles restent aussi inclusives que possible et s'adressent au plus grand nombre de candidats.
    • Ouverture d'un poste de recrutement pour la diversité, afin de renforcer nos efforts de recrutement.
    • Mise en place d'une formation à l'entretien obligatoire pour tous les responsables du recrutement et les recruteurs.
    • Lancement d'un tableau d'offres d'emploi en interne, pour tous les Rioters qui souhaitent développer leur carrière.

 

  • Nous avons écouté et nous sommes associés aux Rioters pour mettre à jour notre Code de conduite et renforcer notre engagement pour que notre entreprise soit un endroit où tous les Rioters se sentent en sécurité. Par conséquent, nous avons clarifié ce que nous jugeons acceptable ou non en mettant à jour plusieurs de nos politiques, comme les relations amoureuses au travail, le contenu créatif et d'autres.

 

Nous continuons de faire évoluer notre culture

 

  • Nous avons mis à jour nos valeurs : en 2018, nous avons discuté avec plus de 1700 Rioters qui nous ont dit que nous avions besoin de valeurs qui reflètent ce que nous voulons devenir. À la fin de l'année, nous avons partagé avec l'ensemble des Rioters nos nouvelles valeurs, qui façonnent la manière dont nous travaillons, et font de certains rêves une réalité pour les joueurs du monde entier. Ces valeurs sont inscrites dans nos processus de recrutement et nos suivis des performances.
  • Nous avons développé et accéléré les formations et les programmes éducatifs à tous les niveaux de la hiérarchie : 2500 Rioters ont participé à plus de 12 000 heures de formation pour développeur leur conscience, leur potentiel et leur volonté de fabriquer un lieu de travail plus sûr et inclusif.
  • Nous avons créé des plateformes pour connecter les Rioters et les aider à mener à bien leurs projets. Nous avons lancé des groupes identitaires de Rioters (GIR, l'équivalent des groupes-ressources d'employés mais chez Riot). Avec ces groupes, les Rioters auront un sentiment d'appartenance et de communauté au sein de l'entreprise, et ils pourront nous livrer leur point de vue et conseils sur les défis et les opportunités en matière de diversité et d'inclusion :
    • Rad-Genders (personnes non-binaires)
    • Riot Black (afro-américains)
    • Rainbow Rioters (LGBTQ+)
    • Vétérans
    • Philippins à Riot

 

Nous avons atteint nos objectifs 30 / 60 / 90 jours

 

Pendant que je développais mon plan de 90 jours, il restait environ 90 jours avant d'arriver à la date anniversaire à laquelle Riot promettait aux joueurs et aux Rioters de faire évoluer sa culture d'entreprise. C'est aussi au même moment que les Rioters ont annoncé leur désir de manifester contre les politiques de l'entreprise au sujet de l'arbitrage. Nous ne pouvions pas mettre à jour cette politique alors que nous étions déjà en plein litige, mais il y avait d'autres endroits où nous pouvions accélérer notre progression. Nos engagements 30 / 60 / 90 jours étaient un moyen d'apporter de la transparence dans le travail que nous faisions pour nous rendre publiquement responsables des promesses que nous avions faites l'an dernier.

Lorsque nous nous sommes lancés dans cette étape de l'aventure, c'est le genre de proposition qui aurait fait rire n'importe quelle entreprise (par rapport à l'échelle et au temps dont nous disposions). Mais lorsqu'Emily Winkle (l'une de nos partenaires pour la transformation et notre responsable humanitaire) et moi-même avons soumis l'idée à la direction, les questions ne concernaient pas le budget ou l'ampleur de la tâche : ils voulaient savoir si on pouvait le faire plus vite, ou si nous pouvions aller encore plus loin.

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous annoncer que nous avons atteint tous nos objectifs du plan 30 / 60 / 90. Même si le défi que nous nous sommes lancé ne consiste pas juste à « cocher des cases » ou à mettre en avant nos stratégies, ce travail nous permet d'amorcer la suite pour qu'un jour, tous les Rioters se sentent reconnus pour ce qu'ils sont, inclus, et capables de travailler dans les meilleures conditions. 

We completed our 30 60 90 day goals

Aller de l'avant… Ensemble

 

Notre règle d'or est de créer un environnement où la diversité est notre force, et où tous les Rioters sont soutenus, fiers et passionnés par les joueurs et par leur équipe. Pour atteindre nos objectifs, nous avons créé un cadre avec 5 centres d'intérêt. Ces piliers nous permettent de maintenir une cohérence dans notre travail, nos mesures et dans nos responsabilités. À l'avenir, nous nous concentrerons donc sur ces choses : les personnes, les processus, la culture d'entreprise, le potentiel et l'industrie.

What's next

Nos ambitions pour 2019/2020

 

En nous reposant sur les bases solides que nous avons mises en place en 2019, voici quelques exemples de ce que nous comptons faire par la suite :

  • Créer et implanter des stratégies pour augmenter la représentation des femmes et des minorités sous-représentées.
  • S'assurer que les pratiques en matière de diversité soient ancrées dans les actions de chacun.
  • Renforcer le Conseil de Riot et les GIR pour écouter les recommandations et identifier les défis et les opportunités en matière de diversité et d'inclusion.
  • Conduire des changements comportementaux qui incarnent nos valeurs, pour façonner un espace de travail agréable pour tous les Rioters.
  • Mettre en place des mesures et des actions pour tenir les dirigeants responsables des résultats.
  • Renforcer la capacité des managers à diriger des équipes diversifiées.
  • Créer des partenariats externes et suivre des conseils pour améliorer nos stratégies.

 

Pour conclure

 

Je sais que beaucoup de personnes se demanderont si nous avons réellement changé. Voilà ce que j'en dis : le changement n'est jamais facile, et cette aventure ne sera pas sans embûches. Nous continuerons d'écouter, nous continuerons d'aller de l'avant, et nous continuerons de tout faire pour que les Rioters, actuels et futurs, puissent être fiers de ce que nous sommes. Chaque jour, nous ferons le choix d'être meilleurs que le précédent.

 

Je terminerais simplement en disant que Riot n'est rien sans les Rioters. Nous n'en serions pas là s'ils n'avaient pas cru en nous, et en eux. Alors c'est sûr, il y a encore du chemin à faire. Mais grâce à l'esprit et à la détermination des Rioters, je ne doute pas une seule seconde de ce que nous pouvons accomplir ensuite. Nous avons hâte de vous tenir au courant, et si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à me contacter.

 

#togetherweareriot #ensemblenoussommesriot

 

Merci d'avoir pris le temps de me lire. Merci de jouer à League. Et merci de croire en nous.

 

Sincèrement,

 

Angela Roseboro